lundi 29 septembre 2008

jeudi 25 septembre 2008

Solidaritat Euskal Herria - Solidaritat Batasuna !

COMUNICAT DE PREMSA/COMMUNIQUE DE PRESSE/25-09-2008

Anaram au Patac que condamna l’operacion policièra francésa contra l’esquèrra independentista basca

Lo movement revolucionari de l’esquèrra occitana Anaram au Patac que constata un còp mei que lo govèrn francés e persegueish l’estrategia policièra e judiciària que mia Madrid per ua carrèra bòrnha desempuish mei de 10 ans en la soa luta contra lo movement de liberacion basco.

Las arrestacions espectacularas qu’estón hèitas per aqueths dias contra los representants de Batasuna que son l’illustracion d’aquesta collaboracion e de la mesa en scèna gavidada per Madrid entà criminalizar movements publics, arreconeguts, e militants arrespectats.

De l’aute costat deus Pirenèus, la justícia espanhòla qu’a illegalizat l’expression politica d’ua part de la populacion qui ne demanda pas que lo dret a autodeterminà’s e a deféner un projècte politic d’esquèrra. Aquò qu’ei la mesa en plaça d’un Estat d’exepcion qui ne pòt pas qu’esluenhar la resolucion politica deu conflicte, un conflicte que Madrid e París declaran totun voler estancar.

L’Estat francés, dab la soa experiéncia qui vadó en l’anciana Indochina, en Argeria o en Canaquia, n’a pas comprés arren ? E pensa que podem har carar per fòrça un pòble qui’s quilha ? E tot aquò shens forçar los principis signats en las instàncias internacionaus ?

Que brembam que la Guardia Civile e la Policia Nacional espanhòla que son tot an accusats de tortura contra militants bascos arrestats, e que la polícia e la justícia francésas e tribalhan, per ua part, dab informacions qui estón tiradas per aqueth biais.

Pr’amor tot aquò e pr’amor Anaram au Patac e reivindica l’arrespècte deu dret a l’autodeterminacion, que condemnam aquesta operacion policièra navèra contra l’esquèrra independentista basca. Ua operacion disproporcionada contra militants publics, qui tienen ua familha e emplecs, e que la polícia podèva convocar.

La repression n’ei pas la solucion. Sonque las negociacions e lo respècte deus drets deus pòbles e permeteràn de resòlver lo conflicte.

Anaram au Patac, que vòu tanben aperar las organizacions, los sindicats e las associacions qui’s disen progressistas a espiar çò qui’s passa en País Basco sud e nòrd. Tecnicas repressivas que son a l’òbra, qui serviràn e qui serveishen dejà entà reprimir los movements sociaus e politics jutjats tròp subversius peus Estats.

Anaram au Patac que’s solidariza dab las reivindicacions de las manifestacions qui’s debanan aquesta setmana e qui’s debanaràn dissabte 27 de seteme a Baiona, a 16h plaça deus Bascos, e a Bilbao lo dissabte 4 d’octobre a 17h30.

Anaram Au Patac movement revolucionari de l’esquèrra occitana

***
Anaram au Patac condamne l’opération policière française contre la gauche independantiste basque

Le mouvement de la gauche révolutionnaire occitane Anaram Au Patac constate une nouvelle fois que le gouvernement français suit la stratégie policière et judiciaire sans issue que mène Madrid depuis plus de 10 ans aujourd’hui contre le mouvement de libération basque.

Les arrestations spectaculaires effectuées ces derniers jours contre les représentants de Batasuna sont l’illustration de cette collaboration et de la mise en scène dirigée par Madrid pour criminaliser des mouvements qui ont pignons sur rues et dont les militants sont connus et respectés.

De l’autre coté des Pyrénées, la justice espagnole a rendu illégal l’expression politique d’une partie de la population, qui ne demande que le droit de s’autodéterminer et de défendre un projet politique de gauche. C’est la mise en place d’un Etat d’exception qui ne fait qu’éloigner une résolution politique du conflit dont Madrid et Paris, pourtant, disent tant vouloir voir la fin.

L’Etat français avec son expérience dans l’ancienne Indochine, en Algérie, et plus récemment en Kanakie, n’a-t-il rien compris ? Pense t’il que l’on peut faire taire par la force un peuple qui se lève ? Et cela sans violer tous les principes signés dans les instances internationales ? Rappelons que la Guardia civile et la Policia Nacional espagnoles sont régulièrement accusées de torture contre les militants basques arrêtés et que c’est en partie avec les informations soutirées de cette façon que la police et justice française travaillent.

Pour toutes ces raisons et par ce que Anaram au Patac revendique le respect du droit à l’autodétermination, nous condamnons cette nouvelle opération policière contre la gauche indépendantiste basques et ses militants. Une opération complètement disproportionnée contre des personnes publiques, qui ont des familles et des emplois et que la police aurait aussi bien pu convoquer.

La répression n’est pas la solution et seul des négociations et le respect des droits des peuples résoudront le conflit.

Anaram au Patac tient aussi a appeler les organisations, syndicats et associations qui se disent progressistes, a s’inquiéter de ce qui se passe au Pays Basque sud et nord. Des techniques répressives sont à l’œuvre et serviront et servent déjà à réprimer les mouvements sociaux et politiques jugés trop subversifs par les Etats.

Anaram au Patac se solidarise avec les revendications des manifestations qui ont lieu et qui auront lieu samedi 27 septembre à 16h à Bayonne, place des Basques et celle de Bilbao le samedi 4 octobre à 17h30.

Anaram Au Patac movement revolucionari de l’esquèrra occitana

lundi 22 septembre 2008

Manifestacion contra la LGV en Provença!



















Volem viure e decidir au país!!!
Avem lo drèt de decidir!

samedi 20 septembre 2008

Contra las guèrras Imperialistas!















Rassemblament contra la guèrra en Afganistan, contra l'imperialisme e tà la solidaritat enter los pòbles.
Banderòla comuna dab lo movement de joens Hartèra !, los joens marxistas de Pau e Anaram au Patac.

jeudi 18 septembre 2008

Bretanha en lucha !


Tous devant le tribunal de Kemper le 24 septembre

QUIMPER/KEMPER — Le comité EMGANN de Cornouaille appelle à manifester devant le Palais de Justice de Kemper mercredi 24 septembre à 13h00 en soutien aux interpellés de la manifestation du 6 juin à Kemper. 6 personnes furent arrétées lors des affrontements entre les manifestants et la gendarmerie lorsque l'État restait sourd aux demandes des Bretons demandant le respect de leur droit à naître, vivre, décider et travailler au pays.
Alors que les récents rapports continuent d'enterrer l'hôpital de Karaez, soyons nombreux à montrer à l'État Français qu'il ne nous fera pas plier !

Osons lutter ! Osons vaincre ! Kreiz-Breizh a vevo !

EMGANN KERNE YL

An holl dirak Lez-Varn Kemper d'ar 24

QUIMPER/KEMPER — Gervel a ra EMGANN KERNE da vont da vanifestiñ dirak Lez-Varn Kemper dimerc'her 24 da 1 eur g-m a-benn diskouez hor c'hengred gant tamallidi manifestadeg ar 6 a viz Mezheven e Kemper. Harzet oa bet 6 den er c'hrogadoù etre ar vanifesterien hag an archerien, pa nac'he ar Stad respont d'ar Vretoned a c'houl vefe doujet ouzh o gwirioù da c'henel, bevañ, divizout ha labourat er vro.
Pa glever disoc'hoù an enklask diwar-benn amzer da zont Ospital Karaez e weler mat e fell d'ar Stad C'hall hol lakaat da blegañ, ra vezimp niverus o tiskouez emañ e gaou !

Kredomp stourm ! Kredomp bezañ trec'h ! Kreiz-Breizh a vevo !

EMGANN KERNE YL

http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=12194

Solidaritat activa amb los presonièrs basces

video de la manif de Donostia (lo dimenge 14 de setembre de 2008)


video

Solidaritat activa amb los presonièrs basces/Solidarité active avec les prisonniers basques
Donostia (San Sebastian) 14/09/2008

Solidaritat activa amb los presonièrs basces, dimenge 14 de setembre de 2008 a Donostia (San Sebastian) al País Basc sud.

Dempuèi 1978, se ten aquela manifestacion, lo jorn meteis de las Regatas (finala de la corsa de remaires a 8 dins la baia de Sant Sebastian). Dels desenats de milièrs de personas seràn presents per aquela ocasion. Las autoritats bascas somésas al poder de Madrid an enebit la manifestacion, los organisadors la manténon.

Aquela interdiccion daissa presagiar un còp de mai una feròça repression. Coma de costuma, se cal preveire de violéncias policièras de tota sòrta.

La solidaritat occitana deu s’esprimir clarament, es per aquò que devèm anar de l’autre costat d’aquela frontièra que separa los meteis pòbles en dos. A 20 kms al sud d’Hendaye, dimenge 14 de setembre de 2008, 13h30, Baloard – Barri Vièlh de Donostia.

Anaram Au Patac

Solidarité active avec les prisonniers basques, dimanche 14 septembre 2008 à Donostia (San Sebastian) au Pays Basque sud.

Depuis 1978, a lieu cette manifestation, le jour même des Regatas (finale de la course de rameurs à 8 dans la baie de Saint Sébastien). Des dizaines de milliers de personnes seront présentes à cette occasion. Les autorités basques soumises au pouvoir de Madrid ont interdit la manifestation, les organisateurs la maintiennent.

Cette interdiction laisse présager une fois de plus une répression féroce. Comme à l’accoutumée, il est à prévoir des violences policières en tout genre.

La solidarité occitane doit s’exprimer clairement, pour cela déplaçons-nous de l’autre côté de cette frontière qui sépare des mêmes peuples en deux. À 20 kms au sud d’Hendaye, dimanche 14 septembre 2008, 13h30, Boulevard – Vieux Quartier de Donostia.

Anaram Au Patac



Contra las guèrras Imperialistas!




Contra la guèrra imperialista en Afganistan, tots e totas davant la prefèctura, a 15h lo 20 de setème a Pau!

Crida deu colectiu Biarn contra la guèrra en Afganistan

CONTRA TOTS LOS IMPERIALISMES!!!

Contre la LGV (Ligne a Grande Vitesse)


Contre la LGV en Provence!
Rassemblement le 20 septembre à Saint-Maximin à 15 heures.
Pour le respect de notre terre et de notre culture !
Nous ne voulons pas de la LGV !

http://lemechanttgvpaca.free.fr/

lundi 15 septembre 2008

Auloron(Biarn) serada DECRESCENDO CANTABILE.


Que reste-il de nos amours... ?

Le roman passionnant de l'homme avec la terre est une histoire passionnée riche en
rebondissements. Les relations de ce couple attachant nous ont tenu en haleine au fil
du temps.
Dans les derniers chapitres le couple est en proie à de graves conflits :
– crise de l'énergie,
– crise écologique
– crise sociale
– crise financière
– crise agricole
– crise alimentaire
– j'en passe et des meilleures...

Effectivement, la Terre s'est aperçue que l'Homme avait succombé au chant des
sirènes et se servait des ressources de la famille pour satisfaire « quelques fantaisies »
au lieu de contribuer au bien-être de sa tribu.
Celà a donné lieu à des tornades de reproches et à un véritable tsunami dans le lit
conjugal. La terre est au bord de la crise avec un forte montée en température. Les
médecins sont pessimistes.
D'autre part, dans cette aventure, l'homme a perdu toute notion de bien-être et ne sait
plus à quelle famille il appartient.

Le divorce aura-t-il lieu ?

Nous vous invitons à imaginer « in omnia veritas » le prochain chapitre de cette
captivante saga à la conférence de Jean Claude BESSON GIRARD, artiste -
écrivain, auteur de « Decrescendo Cantabile » et directeur de la revue « Entropia »,
qui poursuit une réflexion originale sur la notion de « décroissance ».
Jean-Claude Besson-Girard explique pourquoi la notion de décroissance est
choquante pour l'imaginaire occidental, fondé sur le mythe du progrès. Comprise
comme un idéalisme objectif, elle peut revivifier la notion d'utopie dévoyée par les
monstruosités du siècle passé.

http://gedeol.over-blog.org/

Vendredi 19 septembre 2008 à 20h
salle Louis Barthou - Mairie d'Oloron Sainte Marie (64)


dimanche 14 septembre 2008

ANARAM AU PATAC contra l'autopista 65!

Le Dimanche 7 septembre a Bougarber ,Anaram Au Patac c'est joint aux planteurs volontaires contre le projet d'autoroute Pau/Langon.Nous étions malheureusement qu'une trentaine de personnes présentent sur les lieux,mobilisation dérisoire face aux milliards investis.
Ce projet est la dernière trouvaille de la colonisation territoriale,rentrant dans un cadre européen de "développement" des réseaux de communication.Dans le but d'assurer une totale fluidité,des flux,seule a même de rationaliser totalement le capitalisme et domestiquer encore plus l'homme.

Nous voudrions rappeler que l'A65 c'est aussi:

* plus de 950.000 tonnes de CO2 largués dans l'atmosphère à la construction (NDLR. par les temps qui courent, il fallait oser...)
* 150 km de bitume et de béton vomis dans la nature.
* 4 millions de tonnes de granulats utilisés,
* le creusement de nouvelles gravières.
* 2000 hectares de milieux naturels confisqués et perdus.
* une barrière infranchissable pour la faune terrestre.
* la fragmentation et le cloisonnement des derniers grands espaces libres à l'est des Landes de Gascogne.
* des atteintes graves à des espèces protégées (écrevisse à pattes blanches, fadet des laîches, vison d'Europe, etc. ) et à leurs habitats.
* 1,2 milliard d'euros gaspillés, plus les à côtés (soit le prix de 10 lycées ou 20 fois le budget 2005 de l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie ADEME, ou encore le prix de 600 éoliennes de 1 mégawatt,
Ou encore 40 télevisions en langue occitane,ou le sauvetage de la langue occitane!...)
* des riverains spoliés ou mal indemnisés.
* la création d'un corridor de transport justifiant d'autres infrastructures tout aussi dévastatrices (LGV Bordeaux Pays-Basque, faisant un détour inutile par l'est).
* un tarif de péage s'élevant à 16,28 € pour les automobiles entre Langon et Pau, soit plus de 18 € entre Bordeaux et Pau.
* etc.


Alors une seule solution la mobilisation contre se projet!(et se préparer a la LGV gasconha)

http://www.asso-arlp.org/

samedi 6 septembre 2008

La mobilisacion,a PAU, que segueish contra las expulsions de shens papèrs!


Le 8 aout 2008 un couple Albanais et ses trois enfants sont expulsés manumilitari de l'Etat français.Malgré un danger réel que peut encourir la famille Sylejmani en rentrant au Kosovo et la scolarisation de leurs enfants dans l'Etat français (qui sont non-albanophones),l'Etat n'a pas derrogé a sa fonction première repressive.Devant une centaine de personnes ,quelques enfants ont simulé une situation scolaire habituelle avec une salle de classe où trois places restaient vides.
Malgré des discours citoyennistes et republicains qui n'engagent que se qui y croivent et surtout pas l'Etat ,la mobilisation a su rappelé qu'entre 3 et 5 familles sont menacées d'expulsion en Béarn et bien d'autres dans tout l'hexagone.

SOLIDARITAT DAB LOS SHENS-PAPERS!!
LA RESISTENCIA QU'EI UA QUESTION DE DIGNITAT

La Hèsta ÒC,la Luta tanben!!hestiv'òc 2008



Pendent hestiv'òc la luta que continua!!!